Vous avez dit : « Baby Panerai » ?

Dans l’histoire des montres de plongée, la conquête des grandes profondeurs franchit une étape importante en 1963. Parmi les pionnières : de « petites » montres à la physionomie particulière mais savamment conçues, aujourd’hui surnommées « Baby Panerai » par les collectionneurs.

Naturellement, la problématique d’afficher l’heure à 1000 mètres de profondeur ne concerne pas le commun des mortels. Mais quand la volonté de répondre à ce besoin aboutit à la création de si beaux objets horlogers, la cible tend à s’élargir aux esthètes et amateurs.

Aujourd’hui, les montres les plus performantes sont capables d’atteindre des profondeurs incommensurables — jusqu’à 5000 voire 6000 mètres — mais il s’agit encore de modèles d’exception. Les montres étanches à 1000 mètres demeurent, elles-mêmes, encore assez rares. Lourdes, massives, ultra-équipées et sécurisées, ces grandes plongeuses contemporaines impressionnent le chaland.

Face à cela, ce qui impressionne encore davantage, c’est que, il y a plus de cinquante ans, des ingénieurs ont réussi, dans un volume réduit, sans valve de décompression ni même couronne vissée, à concevoir un objet capable d’accomplir la même performance. Nous parlerons une autre fois des Jenny Caribbean, qui fréquentaient aussi les grandes profondeurs au début des années 1960 et partagent notre admiration pour ces réussites techniques, pour nous concentrer ici sur la grande famille des « Baby Panerai ».

 

Des caractéristiques exclusives, le charme en plus

Globalement, peu d’informations sont disponibles sur ces premières « 1000-Mètres » mais, grâce aux recherches menées par l’excellent Roger Ruegger et publiées sur son site Diveintowatches.com, le titre de pionnier revient, jusqu’à plus ample informé, à la marque Sandoz. Ruegger en effet exhumé le numéro de juillet 1963 d’un journal horloger suisse laissant apparaître, sous cette marque, une montre dotée d’un surprenant boîtier en acier suédois de forme « coussin », d’une lunette mobile également en acier et d’un magnifique cadran laqué pourvu de longs index pointus.

advert10
SANDOZ 1000 mètres : publicité datant des années 1960.

Dans son numéro de mars 1964, le même journal rend compte des nouveautés de la foire de Bâle (11-21 avril) et fait état du lancement de « montres de plongée pour 30, 70 et 100 atmosphères » (à savoir, respectivement, 300, 700 et 1000 mètres), citant les marques Jenny Caribbean et Sandoz. Il semble donc que, si 1964 est l’année de lancement officiel et simultané des deux modèles, ce soit bien la Sandoz qui ait, de facto, devancé Jenny dans la réalisation de la première montre connue capable de résister à un kilomètre de profondeur.

Ainsi démarre donc la longue carrière des Baby Panerai… Mais pourquoi ce surnom affublé, bien plus tard, par les collectionneurs taquins ? La réponse est simple : ces montres ont, par bien des côtés, un aspect qui rappelle fortement (toute proportion gardée !) les productions de la prestigieuse Officine

FullSizeRender

Sous tous les angles, c’est bien une Panerai en réduction qu’on a l’impression d’avoir entre les mains. Enfin en réduction certes mais, à côté du homard italien, le « bébé » tient quand même plus de la langouste que de la crevette — si on laisse de côté la version lady que certaines marques ont commercialisée.

IMG - Dimensions V2

LHC : 38 mm. LCC : 41 mm. LHT : 47,5 mm. EC : 18 mm. EHT : dépend du verre.

Le secret de la robustesse de ces montres ? un acier de grande qualité, un assemblage soigneux, un fond vissé exclusif et un verre acrylique spécialement conçu. Ce dernier est d’autant plus important que, sous forte pression, c’est bien le verre qui constitue la partie la plus vulnérable de la montre. Sur la plupart des Baby Panerai, il s’agit d’un verre de 3,4 mm d’épaisseur maintenu par une bague spéciale vissée de l’intérieur, que l’on ne peut, théoriquement, déloger qu’à l’aide d’un outil spécial

Autre caractéristique intéressante : les habituelles pompes à ressorts sont remplacées par des pompes vissées qui assurent, sans conteste, une stabilité bien supérieure.

 

Sandoz 1000 mètres : la pionnière

Rien que chez Sandoz, plusieurs variantes vont se succéder jusque dans les années 1970.

Les premières générations son équipées d’un excellent mouvement automatique A. Schield, calibre AS 1700/01 à 27 rubis, offrant en prime la date.

SANDOZ

Le fond de boîte porte la référence 1733-Y-79-2.

Sur les séries suivantes, le cadran et les aiguilles initiaux sont troqués contre une combinaison jugée sans doute plus moderne, à défaut d’être plus esthétique et lisible.

 

Nivada Depth Master

Toujours selon Roger Ruegger, c’est en 1967 que Nivada aurait, à son tour, adopté le boîtier Baby Panerai pour lancer sa propre « 1000-Mètres ».

56347276-4854-4ca8-8239-f589fce49bef

Avec les Sandoz, les Depth Master 1000 sont un peu les stars de la catégorie, en particulier les versions dotés d’un cadran au design art déco qu’un collectionneur (qui avait les références qu’il pouvait) baptisa un jour « Pac Man »…

NIVADA Depthmaster 1000 - Img TheWatchSpotBlog

Ces Nivada sont équipées de mouvements ETA 2472. Certains exemplaires sont dépourvus de date. Plusieurs versions se sont succédé jusque dans les années 1970 :

NIVADA Depthmaster 1000 - Img TheWatchSpotBlog 02 2

NIVADA Depthmaster 1000 - Img eBay

Elle existe également sous le label Croton, avec un fond de boîte générique.

 

Les cousines, de A à Z (ou presque)
Alpha

Cette Alpha présente un jeu d’aiguilles semblable à la Jungfrau et à la Sandoz première génération. Elle partage également le cadran avec la Jungfrau.

Austin

Cette version reprend le cadran des Nivada, combiné avec un jeu d’aiguilles que l’on trouve également sur certaines versions de la Nivada Depthmaster 1000 (voir plus haut).

Hales

Avec un cadran à tomber et une couronne spécifique, cette Hales figure parmi les plus attirantes de la famille.

 

Jaquet-Droz

Il semblerait que Jaquet-Droz, qui présentait dans les années 1960 une gamme aussi large que sa diffusion était restreinte, ait eu un modèle Baby Panerai à son catalogue, à côté d’une gamme sur boîtier Caribbean. Celui-ci présentait la même physionomie que les Alpha (ci-dessus) et Jungfrau (ci-dessous).

IMG_9084

Jungfrau

Découverte tardivement, la Jungfrau est une variante qui partage avec les Alpha et Jaquet-Droz le cadran et le set d’aiguilles. Elle tourne à l’aide d’un mouvement FELSA 4007.

JUNGFRAU 1000 m

Sur ce modèle, le fond de boîte, qui semble être la seconde version générique (la première étant celle que l’on trouve par exemple sur les Sandoz ci-dessus ou la LeCoultre ci-dessous), matérialise sans ambiguïté la résistance à 1000 mètres et porte la référence 692505.

LeCoultre

Même Jaeger-LeCoultre s’est essayé à l’exercice avec cette LeCoultre Master Mariner, très typée du tournant des années 1970. Pour mémoire, l’appellation LeCoultre était réservée aux modèles réalisés à partir d’éléments génériques, comme certains chronographes.

Le Phare

Cette petite marque suisse a, elle aussi, tenté l’aventure des grandes profondeurs avec ce modèle assez réussi, tournant également au FELSA 4007 :

Orient

Le style Baby Panerai a visiblement séduit jusqu’au Japon puisque la marque Orient, pionnière au pays du Soleil levant avec Seiko et Citizen, en a, elle aussi, proposé son interprétation.

ORIENT 1000 m

Vetta

Vetta a sorti une version au cadran spécifique :

Waltham

Waltham termine en beauté cette énumération avec une version utilisant le même cadran que la première Sandoz :

Wonder Watch

 

Vraies et « fausses » Baby Panerai

Dans le même esprit en termes de design, d’autres modèles sont apparus dans les années 1960-1970. Parfois rangés dans la catégorie des Baby Panerai, ils ne partagent cependant pas les caractéristiques techniques des 1000-Mètres… alors attention aux confusions !

Dans un registre plus légitime, on trouve cette Racine (à gauche sur la photo, à côté d’une splendide Nivada Grenchen Depthmaster), qui partage à l’évidence quelques gènes avec le boîtier Baby Panerai :

BABY PANERAI - Img smccqueen

Reste, enfin, cet unique et mystérieuse version Blancpain montrée par Amanico sur Watchprosite en 2016, dont la beauté ne fait pas de doute mais dont l’authenticité reste sujette à caution…

BLANCPAIN FF Aqua Lung 1000 m

 

Séduits ? Le plus dur commence : en trouver une en bon état et pour un prix raisonnable… Sachez que c’est encore possible, avec un peu de flair et de chance. Ça le reste du moins tant que la notoriété de ces montres attachantes restera relativement confidentielle mais prudence : qui sait si, un jour, on n’appellera pas les Panerai des « Mama Sandoz » ?

 

Références

 

3 commentaires sur « Vous avez dit : « Baby Panerai » ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s