Omega ressuscite la trilogie de 1957

Je vois d’ici les commentaires acerbes sur ces trois modèles, commentaires que l’on réserve aux interprétations et pseudo-rééditions contemporaines des montres qui nous font tous rêver. Tudor, Heuer, Oris, Omega, Longines, Zenith… la liste en est longue, de nous jours, comme si les clients des grandes marques avaient réussi à faire comprendre à ces dernières que les codes du design posés dans les années 1950 et 1960 imposaient encore aujourd’hui l’évidence de leur perfection.

On ne compte donc plus les exercices de reproduction, ou plutôt de ré-interprétation. Les maisons horlogères, avec un plus ou moins de bonheur, proposent des modèles qui, évoquent-ils l’héritage ou l’hommage, ne riment pas vraiment avec vintage. Diamètre agrandi, cornes épaissies, proportions trahies, cocktails douteux de plusieurs modèles : la réussite n’est pas toujours au rendez-vous. L’argument est toujours le même : quel intérêt y aurait-il à proposer la même montre, quarante ou cinquante ans plus tard ?

La réponse, Omega nous la donne aujourd’hui : simplement parce que c’est la plus belle, parce qu’elle n’est aujourd’hui accessible qu’à quelques rarissimes chanceux et fortunés, parce qu’elle fait encore rêver des quantités d’amateurs et en amène d’autres, chaque jour, à découvrir, apprécier puis chérir le patrimoine horloger.

Honnêtement, quitte à braver les insultes, j’ose donc affirmer, sous réserve de les voir en vrai, que la trilogie présentée par Omega hier à la foire de Bâle, Speedmaster, Seamaster 300, Railmaster, a tout d’un hommage qui, loin de détourner des originaux, en rapproche au contraire. Un coup marketing, bien sûr, mais un coup réussi.

 

Références

Aquadive Yachting

La marque Aquadive, lancée en 1962 et spécialisée dans les montres de plongée, n’a pas occupé les premiers rangs dans l’histoire de l’horlogerie mais il en reste quelques bien séduisants modèles, tels que le chronographe Yachting, motorisé par un calibre Valjoux 7733, qui fait l’objet de notre séance photo aujourd’hui.

Lire la suite de « Aquadive Yachting »

Les montres de régate : toujours en vogue…

Apparues dans la deuxième moitié des années 1960, à la faveur de la (relative) démocratisation des sports nautiques, les montres de régate ont connu un vif succès jusqu’au milieu des années 1970. Bien qu’à voile, les bateaux de plaisance auraient-ils été victimes, eux aussi, de la crise pétrolière ? Il en reste en tout cas de bien jolies montres dont voici un aperçu.

Lire la suite de « Les montres de régate : toujours en vogue… »

Autavia Cup : deuxième tour jusqu’au 14 avril

Le premier tour de l’Autavia Cup a été clôturé le 31 mars mais il est encore temps de participer au choix du modèle Autavia qui sera réédité l’an prochain par Tag Heuer. Les votes sont ouverts jusqu’au 14 avril.

Lire la suite de « Autavia Cup : deuxième tour jusqu’au 14 avril »

Universal Genève Polerouter : icône sport-chic

C’est sans doute dans le domaine horloger que se trouve le plus bel héritage du designer Gerald Genta et, plus que les Audemars Piguet Royal Oak ou même Patek Philippe Nautilus, c’est l’Universal Genève Polerouter qui reste en mémoire. Si vous ne connaissez pas encore cette montre emblématique des années 1960, vous allez vite comprendre…

Lire la suite de « Universal Genève Polerouter : icône sport-chic »

Autavia Cup : a voté ! et vous ?

L’Autavia Cup commence aujoud’hui ! Le tournoi, organisé par Tag Heuer, a démarré par un premier tour opposant, deux à deux, seize références historiques ou extrapolations de la légendaires première génération d’Autavia. À l’arrivée, dans moins d’un mois, un modèle sera choisi parmi les quatre finalistes pour être réédité et présenté lors de la foire de Bâle 2017.

Pour ma part, hypnotisé par les grands compteurs et les aiguilles dauphines, j’ai généralement privilégié les références les plus anciennes, quitte à aller parfois à l’encontre des votes majoritaires. Et vous, qu’attendez-vous pour voter ? Pour participer, c’est par ici

Mise à jour : Jeff Stein a publié un « Guide de l’Autavia Cup » sur son blog Onthedash.com que je ne saurais trop vous recommander.

Autavia Cup : et si on jouait à ressusciter l’Autavia de nos rêves ?

Tag Heuer vous propose un petit jeu très chouette : à partir du 17 mars, les amateurs pourront voter sur le site Autaviacup.com pour le modèle Autavia qu’ils rêveraient de voir réédité…

Lire la suite de « Autavia Cup : et si on jouait à ressusciter l’Autavia de nos rêves ? »

Trouver une Titus Calypsomatic 7986 comme neuve, c’est (encore) possible

De nos jours, trouver une Titus Calypsomatic, c’est déjà une dure affaire. Mais une Calypsomatic NOS ! Hormis John Barron, Grand Maître de la Calypsomatic International Appreciation Society (CIAS), personne n’est capable de dénicher pareil trésor. Et pourtant… c’est une 7986 (ma référence préférée) qui a surgi un beau jour de février sur Chronotrader.

Lire la suite de « Trouver une Titus Calypsomatic 7986 comme neuve, c’est (encore) possible »