Manufactures et mouvements

L’objectif de cette rubrique est de répertorier progressivement, assortis d’une description succincte, les mouvements utilisés dans les modèles décrits sur ce site. Pas question de rivaliser, en termes de précision et d’exhaustivité, avec les grandes archives disponibles en ligne telles que celle de l’Allemand Ranfft !

Manufactures référencées

A. SCHILD | BUREN | ETA | FAVRE-LEUBA | FHF | LANDERON | LEMANIA | LONGINES | ROLEX | UNIVERSAL GENÈVE | VALJOUX | VENUS | ZENITH

Favre-Leuba

Calibres références : 1152
Calibre 1152

Dérivé du calibre AS 1687/1688, le FL 1152 apparaît en 1961.

Diamètre : 11,5 lignes / 25,6 mm
Hauteur : 5,1 mm
Epoque : 1961-…
Angle de levée : nd.
Fréquence : 21 600 A/h
Réserve de marche : 41 heures

Exemples : FAVRE-LEUBA Deep Blue.

Variantes : cal. 1134 (automatique, avec jour et date), 1149 (automatique, sans date), 1187 (manuel, sans date), 1188 (manuel, avec date).

Landeron

Landeron remonte à 1873. Créée par les frères Hahn dans le Landeron (Neuchâtel), la manufacture figure parmi les tout premiers adhérents du groupement baptisé Ebauches SA fondé en décembre 1926 par A. Schild SA et A. Michel SA, qu’elle rejoint dès 1927. Celui-ci a la vocation d’un cartel, respectant l’indépendance de ses membres mais assurant une régulation de la concurrence et surtout la défense collective des intérêts des membres.

Landeron obtient un grand succès à partir de la fin des années 1930 par une simplification du mécanisme des montres automatiques mais se spécialise dans la production de mouvements à complications (chronographes, chronographes à triple date, chronographes à phase de lune). Le calibre 48, créé en 1937, sera utilisé jusque dans les années 1970 dans ses évolutions successives (148, 149, 153, 154, 248). Toutes versions confondues, sa production est supérieure à 3,5 millions d’exemplaires !

Calibres référencés : 48 | 148 | 149 | 153 | 154 | 248
Calibre 149

Dérivé du calibre Landeron 48

Diamètre : 13,75 lignes / 31 mm
Hauteur : 6,2 mm
Epoque : 1960s
Angle de levée : nd.
Fréquence : 18 000 A/h
Réserve de marche : nd.

Exemples : ROTARY Aquaplunge.

Calibre 248

Dérivé du calibre Landeron 48

Diamètre : 13,75 lignes / 31 mm
Hauteur : 6,2 mm
Epoque : 1960-1970s
Angle de levée : 42°
Fréquence : 18 000 A/h
Réserve de marche : 41 heures

Exemples : Nivada CASD.

Longines

Longines s’est surtout spécialisée dans la chronométrie et plus particulièrement dans la chronométrie sportive. Toutefois, toutes sortes de calibres sont sortis de la manufacture.

Calibre 19 AS

Mouvement mécanique à remontage automatique, 17 ou 19 rubis. Issu du calibre 19 A, premier mouvement automatique produit en interne par Longines.

Diamètre : 11,25 lignes (25,3 mm).
Hauteur : 6 mm.
Epoque : 1952-…
Angle de levée : ND.
Fréquence : 18 000 A/h.
Réserve de marche : 39 h.

Exemples : LONGINES skin diver, ref. 6921, dite Nautilus.

Variantes : cal. 19 A (seconde courante déportée), 19 AD (seconde courante déportée et fonction date), 19 ASD (seconde courante centrale indirecte et fonction date).

Calibre 290

Mouvement mécanique à remontage automatique, 24 rubis.

Diamètre : 11,5 lignes (26,0 mm).
Hauteur : 5,9 mm.
Epoque : 1960-…
Angle de levée : ND.
Fréquence : 19 800 A/h.
Réserve de marche : 45 heures.

Exemples : LONGINES skin diver, ref. 7150, dite « Legend Diver ».

Variantes : cal. 291 (date), 292 (indicateur de réserve de marche), 294 (date et indicateur de réserve de marche).

Valjoux

Valjoux SA, anciennement Reymond Frères SA, est une société horlogère suisse fondée aux Bioux en 1901. Spécialisée dans la fabrication d’ébauches de chronographes, elle rejoint Ébauches SA en 1944, avant d’être absorbée par ETA Manufacture Horlogère SA en 1965. Son nom provient de la contraction de « Vallée de Joux », région située dans le Jura suisse, au sein de la Watch Valley, où est implantée la fabrique.

En savoir plus sur Suissemontre.com.

calibre 22 et dérivés
Calibre 22
Calibre 23
Généalogie du calibre 23
  • 18 000 A/h
    • Valjoux 23
      • Valjoux 230 : retour en vol
      • Valjoux 23C : calendrier
    • Valjoux 232 : roue de couronne plus petite
    • Valjoux 72 : compteur 12 heures
      • Valjoux 720 : compteur 12 heures et retour en vol
      • Valjoux 72C : compteur 12 heures et calendrier
    • Valjoux 78 : calendrier (pas de chronographe)
    • Valjoux 88 : compteur 12 heures, calendrier, phase de lune
    • Valjoux 90 : calendrier, phase de lune (pas de chronographe)
  • 21 600 A/h
    • Valjoux 236
      • Valjoux 234 : date
      • Valjoux 235 : retour en vol
      • Valjoux 237 : date et retour en vol
      • Valjoux 725 : compteur 12 heures, retour en vol
      • Valjoux 726 : compteur 12 heures
      • Valjoux 729 : compteur 12 heures, affichage 24 heures
      • Valjoux 730 : compteur 12 heures, calendrier
      • Valjoux 227 : pas de chronographe (Rolex)
      • Valjoux 228 : pas de chronographe (Certina)

Calibre 234
Calibre 72
Calibre 77
Calibre 72C
Calibre 92

Répandu dans les années 1960, le calibre 92 amorce la succession du calibre 23 et de ses dérivés. De taille similaire, il mobilise une technologie différente fondée sur un pignon oscillant, reconnaissable facilement à l aprésence de deux et non trois roues d’engagement du chronographe visibles à l’arrière. Comme le cal. 23, le cal. 92 est à roue à colonne, celle-ci comptant désormais sept colonnes, contre neuf pour les autres mouvements de la manufacture.

Diamètre : 13 lignes / 29,50 mm
Hauteur : 6,00 mm
Epoque : 1960
Angle de levée : 52°
Fréquence :18 000 A/h
Réserve de marche : 39 h

Exemples : Nivada CASD, Rotary Aquaplunge.

Série 77xx
Calibre 7730
Calibre 7733

Dérivé du calibre 7730.

Diamètre : 31,00 mm
Hauteur : 6,00 mm
Epoque : 1975
Angle de levée : 48°
Fréquence : 18 000 A/h
Réserve de marche :

Exemples : Nivada CASD

Calibre 7734
Calibre 7736
Calibre 7750

Références générales
  • A la clinique horlogère. [fr] Christian Etienne, issu d’une famille de pierristes de Porrentruy (Suisse), a établi son atelier de réparation de restauration et de conception de mouvements horlogers en 1999 après une carrière accomplie dans de grandes manufactures. Passionné, il documente abondamment et partage sur ce sujet une foule d’informations de référence.
  • Ranfft Watches. [de] Sur le site, une gigantesque archive en ligne des mouvements d’horlogerie est disponible avec, pour chaque calibre, les principales caractéristiques techniques ainsi que des indications sur sa généalogie et des marques l’ayant utilisé.
  • Watch Wiki. [en]