Les chronographes 4 ATM dans tous leurs états (?)

Connus surtout par la version réalisée pour Jaeger, les « 4 ATM », avec leurs trois compteurs, leur grand diamètre et leur large lunette figurent parmi les plus beaux chronographes de type « pilote » qui soient. Réalisés par la maison française Dodane, ils restent pourtant entourés d’un certain mystère.

Lire la suite de « Les chronographes 4 ATM dans tous leurs états (?) »

Titus Calypsomatic : les cadrans

De la 5913 à la 3552, pas moins de neuf références ont rythmé la carrière de cette montre de plongée entre 1962 et 1978. Chronographes.net les a toutes passées toutes en revue. Pour s’y retrouver plus facilement, les principales caractéristiques font désormais l’objet d’une typologie. Première partie : les cadrans.

Lire la suite de « Titus Calypsomatic : les cadrans »

Abercrombie & Fitch réf. 2444

Avant de se résumer à une marque de vêtements pour jeunes bourgeois décontractés et sportifs, Abercrombie & Fitch commercialisait des articles pour la pêche, la chasse et la randonnée. C’est bien entendu de cette époque que datent quelques chronographes Heuer distribués sous licence et, parmi ceux-là, le « pré-Carrera », réf. 2444, présenté aujourd’hui.

Lire la suite de « Abercrombie & Fitch réf. 2444 »

Chronomaster Only : plongée dans la nouvelle « bible » du duo Marquié-Rossier

La qualité du travail est au rendez-vous : incroyablement fouillé et pédagogique, l’ouvrage d’Anthony Marquié et Grégoire Rossier, annoncé il y a quelques semaines, tient toutes ses promesses.

Lire la suite de « Chronomaster Only : plongée dans la nouvelle « bible » du duo Marquié-Rossier »

Eberhard Scafograf 200 réf. 11536 et la saga des Scafograf

Voici un modèle que je n’espérais pas trouver un jour… Je l’avais découverte, comme sans doute quelques autres collectionneurs, au travers de la revue publiée par Matts sur le forum Montres mécaniques. Une montre de plongée « primitive » comme il les affectionne, mais pas comme les autres : avec 39 mm de diamètre, un cadran incroyable, une carrière confidentielle et l’extrême rareté qui en découle, la Scafograf 200 réunissait tous les ingrédients des montres « Graal ». Maintenant qu’elle est là, elle mérite bien une revue et même un peu plus que ça.

Lire la suite de « Eberhard Scafograf 200 réf. 11536 et la saga des Scafograf »

Omega Speedmaster Speedy Tuesday : le retour du retour d’Ultraman…

En lançant une interprétation moderne de la Speedmaster Ultraman pour cette deuxième édition estampillée #SpeedyTuesday, Omega réalise un coup de marketing intéressant.

Lire la suite de « Omega Speedmaster Speedy Tuesday : le retour du retour d’Ultraman… »

Titus Calypsomatic 7985 : une vraie « big crown » sans descendance

On pourrait presque la qualifier de « hors série »… La Titus Calypsomatic réf. 7985 est, nonobstant la réf. 3552 apparue en dernier pour « finir les stocks », la dernière des Calypsomatic à utiliser une variante du boîtier à cornes percées. Ce n’est pas la moindre de ses particularités…

Lire la suite de « Titus Calypsomatic 7985 : une vraie « big crown » sans descendance »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 4. Les Landeron 248

Après avoir abordé les versions composant la première et la deuxième génération de Chronomaster Aviator Sea Diver, voici une déclinaison un peu particulière : des Croton CASD produites avec un mouvement Landeron 248.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 4. Les Landeron 248 »

Moeris Bathyscaphe : une autre « Baby Blancpain »

Nous avons déjà parlé récemment des Waltham Skindiver. Déclinaison directe des Blancpain Bathyscaphe, — au moins pour les premières versions, — ces jolies petites montres de plongée avaient une autre proche parente, elle aussi sortie de la cuisse de Blancpain : la Moeris Bathyscaphe.

Lire la suite de « Moeris Bathyscaphe : une autre « Baby Blancpain » »

Citizen Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y

Il est encore rare que les Citizen vintage fassent la une des sites horlogers… On trouve pourtant parmi elles de sacrées pépites, qui n’ont rien à envier à leurs rivales japonaises dont le nom commence par un « S » et qui ont même, par leur personnalité, leur rareté et leur qualité de fabrication, une place de choix à prendre dans le cœur des collectionneurs. Après avoir présenté une plongeuse « 150 m » de la fin des années 1970, la 52-0110, en voici donc une autre, d’un peu plus de dix ans son aînée : la Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y.

Lire la suite de « Citizen Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y »