Omega Speedmaster Speedy Tuesday : le retour du retour d’Ultraman…

En lançant une interprétation moderne de la Speedmaster Ultraman pour cette deuxième édition estampillée #SpeedyTuesday, Omega réalise un coup de marketing intéressant.

Lire la suite de « Omega Speedmaster Speedy Tuesday : le retour du retour d’Ultraman… »

Titus Calypsomatic 7985 : une vraie « big crown » sans descendance

On pourrait presque la qualifier de « hors série »… La Titus Calypsomatic réf. 7985 est, nonobstant la réf. 3552 apparue en dernier pour « finir les stocks », la dernière des Calypsomatic à utiliser une variante du boîtier à cornes percées. Ce n’est pas la moindre de ses particularités…

Lire la suite de « Titus Calypsomatic 7985 : une vraie « big crown » sans descendance »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 4. Les Landeron 248

Après avoir abordé les versions composant la première et la deuxième génération de Chronomaster Aviator Sea Diver, voici une déclinaison un peu particulière : des Croton CASD produites avec un mouvement Landeron 248.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 4. Les Landeron 248 »

Moeris Bathyscaphe : une autre « Baby Blancpain »

Nous avons déjà parlé récemment des Waltham Skindiver. Déclinaison directe des Blancpain Bathyscaphe, — au moins pour les premières versions, — ces jolies petites montres de plongée avaient une autre proche parente, elle aussi sortie de la cuisse de Blancpain : la Moeris Bathyscaphe.

Lire la suite de « Moeris Bathyscaphe : une autre « Baby Blancpain » »

Citizen Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y

Il est encore rare que les Citizen vintage fassent la une des sites horlogers… On trouve pourtant parmi elles de sacrées pépites, qui n’ont rien à envier à leurs rivales japonaises dont le nom commence par un « S » et qui ont même, par leur personnalité, leur rareté et leur qualité de fabrication, une place de choix à prendre dans le cœur des collectionneurs. Après avoir présenté une plongeuse « 150 m » de la fin des années 1970, la 52-0110, en voici donc une autre, d’un peu plus de dix ans son aînée : la Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y.

Lire la suite de « Citizen Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234

Parmi les mouvements les plus prisés, le Valjoux 23 arrive dans le peloton de tête. Il a équipé toute une génération de Chronomaster Aviator Sea Diver (CASD), de même que sa déclinaison à date, le calibre 234, sous l’appellation Chronoking.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234 »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 2. Les Valjoux 92

Qu’il soit Nivada Grenchen ou Croton, le Chronomaster Aviator Sea Diver rencontre un indéniable succès dès le début des années 1960. La première version, qui s’appelle Chronograph, cède la place à un nouvelle génération dotée de plusieurs types de mouvements en remplacement du Venus 210 : Valjoux 92, Landeron 248 et Valjoux 23. Nous nous intéresserons ici au premier cité.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 2. Les Valjoux 92 »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 1. Le Venus 210

En 1961, un splendide chronographe voit le jour au catalogue de la marque Nivada Grenchen. Multi-usages, il rencontre un rapide succès et amorce ainsi, sous le nom (provisoire) de Chronograph Aviator Sea Diver, une carrière qui durera près de dix-huit ans. C’est avec ce premier avatar, motorisé par un mouvement Venus 210, que débute notre série.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 1. Le Venus 210 »

The Speedmaster Chronicles #1 – James H. Ragan, The Man Responsible for the « Moonwatch »

Dans cette vidéo mise en ligne par le site Monochrome-watches.com, James H. Ragan, qui n’est autre que l’homme qui, à la NASA, supervisa les tests effectués sur les chronographes candidats à l’accréditation pour les missions Apollo. Brisant quelques idées reçues, « Jim » raconte pourquoi et comment le chronographe Speedmaster fut le seul à passer l’ensemble des tests avec succès pour devenir, quelques années plus tard, la fameuse Moonwatch. Dix minutes rares et passionnantes !

Cette vidéo est la première d’une série de cinq consacrées à l’Omega Speedmaster.

  1. James H. Ragan, l’homme qui a fait du Speedmaster la « Moonwatch »
  2. Robert-Jan Broer, « Mister Speedy Tuesday »
  3. @vintagewatchzilla, collectionneur
  4. Aurel Bacs, commissaire-priseur chez Phillips Watches