Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234

Parmi les mouvements les plus prisés, le Valjoux 23 arrive dans le peloton de tête. Il a équipé toute une génération de Chronomaster Aviator Sea Diver (CASD), de même que sa déclinaison à date, le calibre 234, sous l’appellation Chronoking.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234 »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 2. Les Valjoux 92

Qu’il soit Nivada Grenchen ou Croton, le Chronomaster Aviator Sea Diver rencontre un indéniable succès dès le début des années 1960. La première version, qui s’appelle Chronograph, cède la place à un nouvelle génération dotée de plusieurs types de mouvements en remplacement du Venus 210 : Valjoux 92, Landeron 248 et Valjoux 23. Nous nous intéresserons ici au premier cité.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 2. Les Valjoux 92 »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 1. Le Venus 210

En 1961, un splendide chronographe voit le jour au catalogue de la marque Nivada Grenchen. Multi-usages, il rencontre un rapide succès et amorce ainsi, sous le nom (provisoire) de Chronograph Aviator Sea Diver, une carrière qui durera près de dix-huit ans. C’est avec ce premier avatar, motorisé par un mouvement Venus 210, que débute notre série.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 1. Le Venus 210 »

The Speedmaster Chronicles #1 – James H. Ragan, The Man Responsible for the « Moonwatch »

Dans cette vidéo mise en ligne par le site Monochrome-watches.com, James H. Ragan, qui n’est autre que l’homme qui, à la NASA, supervisa les tests effectués sur les chronographes candidats à l’accréditation pour les missions Apollo. Brisant quelques idées reçues, « Jim » raconte pourquoi et comment le chronographe Speedmaster fut le seul à passer l’ensemble des tests avec succès pour devenir, quelques années plus tard, la fameuse Moonwatch. Dix minutes rares et passionnantes !

Cette vidéo est la première d’une série de cinq consacrées à l’Omega Speedmaster.

  1. James H. Ragan, l’homme qui a fait du Speedmaster la « Moonwatch »
  2. Robert-Jan Broer, « Mister Speedy Tuesday »
  3. @vintagewatchzilla, collectionneur
  4. Aurel Bacs, commissaire-priseur chez Phillips Watches

Dacor et les montres de plongée

Dacor n’a rien d’une maison horlogère puisqu’il s’agit en réalité de l’un des cinq premiers fabricants américains d’équipements de plongée. À ce titre, cette firme du Middle West fondée par un passionné, ne s’est pas privée de « badger » des montres de plongée à ses couleurs, à l’image, par exemple, de la Spirotechnique.

Lire la suite de « Dacor et les montres de plongée »

Waltham Skindiver : la « Baby Blancpain »

Si l’appellation « Baby Panerai » s’est imposée pour qualifier une famille d’adorables montres de plongée des années 1960 inspirées des productions de la prestigieuse Officine italienne, la Waltham Skindiver peut sans conteste revendiquer le surnom de « Baby Blancpain ». Et ce d’autant plus tranquillement qu’elle est un rejeton légitime de la grande maison…

Lire la suite de « Waltham Skindiver : la « Baby Blancpain » »

Certina DS réf. 5801 113

Les initales « DS » vous feront spontanément penser à une illustre Citroën lancée en 1955 et qui, tant elle était en avance sur son temps, réussira l’exploit d’une carrière commerciale de deux décennies. Amateurs de montres, vous songerez peut-être aussi aux Certina qui utilisent un système de « double sécurité » pour résister aux chocs. Parmi les nombreux modèles parés de ce label depuis 1959, la 5801 113, lancée en 1964, est celle qui vous est présentée aujourd’hui. Une plongeuse pas courante, qui ne manque pas de charme…

Lire la suite de « Certina DS réf. 5801 113 »

Heuer Bundeswehr, réf. 1550 SG

Commandé en 1967 par l’armée de l’Air de la République fédérale allemande (Bundeswehr), le chronographe 1550 SG figure parmi les garde-temps militaires les plus spectaculaires des cinquante dernières années.

Lire la suite de « Heuer Bundeswehr, réf. 1550 SG »

Trois générations, trois marques… mais trois Aquastar

Aquastar a fait l’objet, sur ce blog, de quelques parutions. Les plongeuses emblématiques de la marque, de 1960 à la fin des années 1970, sont toujours sorties du lot commun et font aujourd’hui le bonheur des collectionneurs tout en restant abordables. Présentées séparément sur ce blog, les voici ensemble pour une petite séance photo.

Lire la suite de « Trois générations, trois marques… mais trois Aquastar »

Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie

J’en connais au moins un qui s’est interrogé lorsque j’ai fait l’acquisition de ce chronographe Eterna. « Qu’est-ce qui t’a pris d’acheter ce gros machin ? » Un « gros machin » bien inspiré, mû  par un noble Valjoux 726 et qui, au poignet, révèle une présence incroyable.

Lire la suite de « Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie »