The Speedmaster Chronicles #1 – James H. Ragan, The Man Responsible for the « Moonwatch »

Dans cette vidéo mise en ligne par le site Monochrome-watches.com, James H. Ragan, qui n’est autre que l’homme qui, à la NASA, supervisa les tests effectués sur les chronographes candidats à l’accréditation pour les missions Apollo. Brisant quelques idées reçues, « Jim » raconte pourquoi et comment le chronographe Speedmaster fut le seul à passer l’ensemble des tests avec succès pour devenir, quelques années plus tard, la fameuse Moonwatch. Dix minutes rares et passionnantes !

Cette vidéo est la première d’une série de cinq consacrées à l’Omega Speedmaster. La deuxième, publiée aujourd’hui, implique Robert-Jan Broer, « Mister Speedy Tuesday ».

Dacor et les montres de plongée

Dacor n’a rien d’une maison horlogère puisqu’il s’agit en réalité de l’un des cinq premiers fabricants américains d’équipements de plongée. À ce titre, cette firme du Middle West fondée par un passionné, ne s’est pas privée de « badger » des montres de plongée à ses couleurs, à l’image, par exemple, de la Spirotechnique.

Lire la suite de « Dacor et les montres de plongée »

Heuer Bundeswehr, réf. 1550 SG

Commandé en 1967 par l’armée de l’Air de la République fédérale allemande (Bundeswehr), le chronographe 1550 SG figure parmi les garde-temps militaires les plus spectaculaires des cinquante dernières années.

Lire la suite de « Heuer Bundeswehr, réf. 1550 SG »

Titus Calypsomatic 3552 : la « der des der »

La der des der… cette référence rompt étrangement le fil de la chronologie en étant à la fois la plus tardive tout en étant évocatrice des modèles plus anciens, le tout avec un subtile parfum d’Orient…

Lire la suite de « Titus Calypsomatic 3552 : la « der des der » »

Trois générations, trois marques… mais trois Aquastar

Aquastar a fait l’objet, sur ce blog, de quelques parutions. Les plongeuses emblématiques de la marque, de 1960 à la fin des années 1970, sont toujours sorties du lot commun et font aujourd’hui le bonheur des collectionneurs tout en restant abordables. Présentées séparément sur ce blog, les voici ensemble pour une petite séance photo.

Lire la suite de « Trois générations, trois marques… mais trois Aquastar »

Citizen 150 m, réf. 52-0110

Au royaume de l’horlogerie, les titres les plus prestigieux sont détenus par les grandes maisons suisses. Le Japon, pourtant, s’est taillé une place importante, à partir des années 1960-1970, en sachant respecter les fondamentaux du métier tout en apportant ses propres codes.

Lire la suite de « Citizen 150 m, réf. 52-0110 »

Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie

J’en connais au moins un qui s’est interrogé lorsque j’ai fait l’acquisition de ce chronographe Eterna. « Qu’est-ce qui t’a pris d’acheter ce gros machin ? » Un « gros machin » bien inspiré, mû  par un noble Valjoux 726 et qui, au poignet, révèle une présence incroyable.

Lire la suite de « Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie »

Bulova Sea Hunter 1000 m : une Squale radicalisée ?

Il y a quelques jours, une Bulova Sea Hunter m’est passée devant les yeux et je me suis dit : « Wow, qu’est-ce que c’est que cet OVNI ? Un look de grosse bestiole du fond des mers avec un je-ne-sais-quoi de luxueux dans l’apparence, et un mélange improbable de classicisme vintage et d’extrême modernité. » Bon, pour être franc, mes réflexions à chaud étaient un peu moins formulées mais, en tout cas, je me suis bien dit : « Wow. » Voici pourquoi.

Lire la suite de « Bulova Sea Hunter 1000 m : une Squale radicalisée ? »

Silvana Waikiki

Qui entend Waikiki songe à un parc d’attraction du nord de la France (à tort) ou bien à une plage de Hawaï mythique pour les surfeurs (à raison). Quelques rares malades auront à l’esprit une micro-gamme de montres de plongée des années 1960, dont voici un exemple.

Lire la suite de « Silvana Waikiki »