W.W.W. Dirty Dozen : la Timor

Timor fait partie des marques les plus confidentielles de cette série de douze. Sans doute est-ce même la plus obscure… Dédaignée, elle n’est pourtant ni la plus courante, ni la moins désirable. C’est du moins ce que nous allons tenter de montrer ici !

Lire la suite de « W.W.W. Dirty Dozen : la Timor »

W.W.W. Dirty Dozen : l’Eterna

C’est sans doute la plus sous-évaluée des Dirty Dozen, ces montres commandées par l’armée britannique à la fin de la Seconde Guerre mondiale. L’Eterna W.W.W. est rare, élégante, dotée d’un superbe mouvement, le tout provenant d’une manufacture prestigieuse. Qu’attendent les collectionneurs pour lui rendre justice ?

Lire la suite de « W.W.W. Dirty Dozen : l’Eterna »

W.W.W. Dirty Dozen : la Cyma

Dirty Dozen à la mode, la Cyma est plébiscitée depuis quelques mois par les amateurs. Mais que se cache-t-il derrière cette marque peu connue et ce grand boîtier en acier ? Il est temps d’en savoir plus !

Lire la suite de « W.W.W. Dirty Dozen : la Cyma »

W.W.W. Dirty Dozen : la Longines, dite (à tort) « Greenlander »

Parmi les douze modèles de légende mis au service des soldats britanniques à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Longines figure au podium des plus prisées. Elle a beau ne pas être tout à fait la plus rare, elle dégage quelque-chose dont la plupart de ses homologues ne parviennent pas à se targuer. Encore une légende nordique ? Revue en détail de la pseudo-Groenlandaise…

Lire la suite de « W.W.W. Dirty Dozen : la Longines, dite (à tort) « Greenlander » »

Moeris Bathyscaphe : une autre « Baby Blancpain »

Nous avons déjà parlé récemment des Waltham Skindiver. Déclinaison directe des Blancpain Bathyscaphe, — au moins pour les premières versions, — ces jolies petites montres de plongée avaient une autre proche parente, elle aussi sortie de la cuisse de Blancpain : la Moeris Bathyscaphe.

Lire la suite de « Moeris Bathyscaphe : une autre « Baby Blancpain » »

Noodia Book : livre-hommage à un grand collectionneur

Voilà déjà bientôt deux ans que Laurent « Noodia » est parti sous des cieux où les montres sont inutiles à mesurer le temps. Ses proches et ses amis ont souhaité, par un livre, rendre l’hommage que méritait le collectionneur précurseur et l’homme délicieux qu’il était. L’ouvrage est en pré-commande sur le site de son éditeur.

Lire la suite de « Noodia Book : livre-hommage à un grand collectionneur »

Citizen Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y

Il est encore rare que les Citizen vintage fassent la une des sites horlogers… On trouve pourtant parmi elles de sacrées pépites, qui n’ont rien à envier à leurs rivales japonaises dont le nom commence par un « S » et qui ont même, par leur personnalité, leur rareté et leur qualité de fabrication, une place de choix à prendre dans le cœur des collectionneurs. Après avoir présenté une plongeuse « 150 m » de la fin des années 1970, la 52-0110, en voici donc une autre, d’un peu plus de dix ans son aînée : la Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y.

Lire la suite de « Citizen Super Jet Auto Dater Para Water SADS 51202-Y »

Eterna type Majetek

Une forme originale, des dimensions généreuses, des sensations mêlées de robustesse et d’élégance… la montre qui nous intéresse aujourd’hui peut déjà revendiquer un design réussi. Elle a également pour elle d’avoir été, dans les années 1930-1940, l’intime compagnon d’individus plongés dans la tourmente de la Deuxième Guerre mondiale. Revue de la passionnante et attachante Eterna type « Majetek ».

Lire la suite de « Eterna type Majetek »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234

Parmi les mouvements les plus prisés, le Valjoux 23 arrive dans le peloton de tête. Il a équipé toute une génération de Chronomaster Aviator Sea Diver (CASD), de même que sa déclinaison à date, le calibre 234, sous l’appellation Chronoking.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234 »