Omega Speedmaster ST 105.003 et ST 105.012 : de la Spacewatch à la Moonwatch

Dans la première moitié des années 1960, Deux références de l’Omega Speedmaster sont sorties à peu près en même temps et ont cohabité pendant plusieurs années : la ST 105.003, dite « Ed White », et la ST 105.012-65. Ces deux modèles n’ont pas seulement en commun un formidable mouvement ; elles ont chacune une part éminente dans l’histoire de la conquête spatiale.

Lire la suite de « Omega Speedmaster ST 105.003 et ST 105.012 : de la Spacewatch à la Moonwatch »

Le Mans 66 : des choix horlogers de cœur plus que de rigueur…

Moment de jouissance pour les amateurs vieilles voitures sportives, ce film fait pointer au moins deux beaux anachronismes horlogers pour les amateurs de vieux chronographes sportifs…

Lire la suite de « Le Mans 66 : des choix horlogers de cœur plus que de rigueur… »

Gruen Precision Autowind Waterproof, dite « Ocean Chief », cal. 560 RSS

Vous savez, cher lecteur, qu’on aime ici s’aventurer hors des terrains trop labourés pour découvrir des montres souvent plus rares et originales que les grands classiques aussi inaccessibles que banalisés. Cette fois, c’est une marque au nom un peu bizarre, Gruen, qui se trouve à l’honneur avec une plongeuse dont la personnalité n’est pas sans furieusement évoquer deux monstres sacrés : la Blancpain Fifty Fathoms et la Breitling Super Ocean…

Lire la suite de « Gruen Precision Autowind Waterproof, dite « Ocean Chief », cal. 560 RSS »

Lip Genève : quand la manufacture française flirtait avec Breitling

Dans les années 1960, la maison Lip était le septième horloger mondial. Réputée pour la fiabilité de ses mouvements et la qualité d’assemblage des modèles, la marque française était alors aussi pionnière dans le développement de mouvements électromécaniques et se portait au poignet du Président de la République… EN 1959, Au faîte de sa gloire, Lip décide de mettre un pied en Suisse et établit une filiale à Genève, d’où sortiront quelques modèles haut-de-gamme dont cet oiseau rare : un grand chronographe Lip Genève à cadran « pingouin ».

Lire la suite de « Lip Genève : quand la manufacture française flirtait avec Breitling »

Chronographes à cadran décimal : 2. Les autres marques

Si Meylan tient le haut du pavé sur le marché du chronographe décimal, comme nous l’avons vu dans la première partie de cet article, ce n’est pas la seule marque à avoir proposé de tels instruments. Voici quelques exemples… de B à Z !

Lire la suite de « Chronographes à cadran décimal : 2. Les autres marques »

Titus Calypsomatic 5913 : le début de la saga

Première référence connue de Calypsomatic, la 5913 ne se contente pas de marquer le démarrage de la saga : elle est aussi l’une des plus spécifiques et riche de multiples variantes.

Lire la suite de « Titus Calypsomatic 5913 : le début de la saga »

Lèche-vitrine virtuel avant enchères londoniennes

La prochaine vente de Watches of Knightsbridge aura lieu le 17 septembre prochain. Près de quatre cents lots de montres et horloges anciennes dont quelques pépites. Et vous, sur quoi flashez-vous ?

Lire la suite de « Lèche-vitrine virtuel avant enchères londoniennes »

Heuer Autavia 2446C, en action

René Kesling, grand collectionneur de chronographes, ne se contente plus de partager de sublimes photos des trésors de sa collection. Il s’est initié à la vidéo et livre depuis quelques temps des petits films en macro à couper le souffle. Abonnez-vous vite à sa chaîne Youtube !

Pourquoi les montres destinées au marché américain ont-elles parfois moins de rubis ?

Vous avez peut-être déjà observé que que les mouvements marqués « 24 rubis » passent mystérieusement à 17 rubis lorsqu’ils sont montés sur des exemplaires exportés aux États-Unis. Voici pourquoi.

Lire la suite de « Pourquoi les montres destinées au marché américain ont-elles parfois moins de rubis ? »

Juvenia Arithmo : aux sources de la « smartwatch »

Introduit en 1945, le modèle Arithmo de Juvenia suit de quelques années à peine la sortie de la Breitling Chronomat (1941). Moins illustre que sa devancière, elle remplit la même fonction d’assistance aux ingénieurs et techniciens. Une montre intelligente et rare.

Lire la suite de « Juvenia Arithmo : aux sources de la « smartwatch » »