Ces jours-ci, le néo-vintage français fait transpirer les amateurs…

Actualité chaude en ce moment dans l’horlogerie hexagonale : trois marques tricolores chères au cœur des amateurs de montres font parler d’elles sur le terrain du néo-vintage avec des nouveautés particulièrement alléchantes.

ZRC : la Grands-Fonds 300 M « North Adventure » sur le point d’arriver

Pour une aventure, c’est un aventure… À l’automne dernier, une souscription avait été lancée sur Kickstarter afin de pré-financer le projet de production en série limitée d’une version spéciale de la Grands-Fonds 300 m conçue pour accompagner le formidable périple accompli par Alban Michon en Arctique. Neuf mois plus tard, l’explorateur est bien parti et bien revenu des grands froids mais les Grands-Fonds se font toujours attendre… Souscripteurs et amateurs s’efforcent donc de tromper leur impatience en échangeant au sein du groupe dédié à la version North Adventure.

Nous avions rendu compte de la campagne sur le blog et vanté par avance les qualités exclusives de cette série spéciale extrapolée de la déjà très réussie ZRC Grands-Fonds 300 m…

LHC : 40,5 mm. LCC : nd. LHT : 49,2. EC : 24 mm. EHT : 15,3.

Mouvement

Mécanique à remontage automatique, cal. ETA 2824-2, 25 rubis, 28 800 A/h, 38 heures de réserve de marche.

Du côté de ZRC, après avoir montré l’engin en situation extrême…

… et dans son intimité…

… on assure que nous sommes à quelques jours de l’envoi des précieux exemplaires — initialement promis pour le printemps. Et pour preuve que l’équipe, localisée à Tavannes (Suisse) transpire à grosses gouttes pour mettre sous carton ces montres dédiées aux aventures polaires, Georges Brunet n’hésite pas à partager des images du local courrier ! C’est que les dernières opérations logistiques semblent laborieuses et, après encore un « faux départ » il y a quelques jours, l’expédition d’Alban Michon va finir par sembler plus facile que celle de la montre qui l’a accompagné…

Cette Grands-Fonds 300 m North Adventure est affichée au prix de 2990 CHF (2590 €) avec son bracelet acier, calée entre la Sport Chic (bracelet cuir) à 2490 CHF (2150 €) et la 1964 Spirit à 3390 CHF (2930 €). Une somme certes rondelette, proche de modèles aux caractéristiques équivalentes mais à la personnalité bien plus fade…

En savoir plus
Yema : le moment de toucher l’Héritage approche…

Nous en fîmes quelques lignes « à chaud » lorsque la nouvelle tomba (voir ici) : la Superman Héritage, issue du modèle d’il y a trente ans, est sur le point de ressortir sous la forme d’une réédition très fidèlement alignée à son aînée et dont les aperçus s’avèrent particulièrement encourageants…

LHC : 39 mm. LCC : 42 mm. LHT : 48 mm. EC : 19 mm. EHT : 14 mm.

Mouvement

Mécanique à remontage automatique, cal. ETA 2824-2, 25 rubis, 28 800 A/h, 38 heures de réserve de marche.

S’adonnant au teasing, l’équipe Yema a diffusé aujourd’hui de superbes images du montage de la belle, actuellement en cours à Morteau. De quoi saliver en attendant de la voir arriver. Ce sera pour mi-juillet dans la boîte aux lettres de ceux qui l’avaient pré-commandée et un peu plus tard sur les présentoirs des distributeurs.

La belle est proposée en précommande avec son bracelet acier au tarif de 949 € (verre minéral bombé) ou 1099 € (avec l’option verre saphir). Un tarif qui laisse espérer une qualité de construction irréprochable et qui la réservera aux connaisseurs.

En savoir plus
Triton : le batracien remonte à la surface

C’est le site Lesrhabilleurs.com qui a dévoilé l’animal : trois ans après la résurgence de Triton avec sa désirable Subphotique, la maison relancée par Jean-Sébastien Coste et Philippe Friedmann commercialise une série limitée à 63 exemplaires, baptisée Subphotique Héritage.

LHC : 41 mm. LHT : 41 mm. LCC : ND. EC : 21 mm. EHT : 10 mm.

Mouvement

Mécanique à remontage automatique, cal. Soprod (25 rubis, 28800 A/h, 42 heures de réserve de marche).

Pour une montre qui frisait déjà la réédition du modèle historique lancé en 1963, le label Héritage signale quelques aménagement cosmétiques qui la rapprochent un peu plus encore de son aînée : un cadran redessiné, une coloration du Super-Luminova façon old radium, des aiguilles dorées. De quoi rendre la Triton encore plus irrésistible… à condition d’être rapide et d’avoir les poches pleines : proposé au même tarif que la Subphotique « classique », ce batracien très exclusif s’obtiendra à 4 890 € sur bracelet acier (ou 200 € de moins sur bracelet Nato).

En savoir plus
Références

Un commentaire sur « Ces jours-ci, le néo-vintage français fait transpirer les amateurs… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.