Bulova Sea Hunter 1000 m : une Squale radicalisée ?

Il y a quelques jours, une Bulova Sea Hunter m’est passée devant les yeux et je me suis dit : « Wow, qu’est-ce que c’est que cet OVNI ? Un look de grosse bestiole du fond des mers avec un je-ne-sais-quoi de luxueux dans l’apparence, et un mélange improbable de classicisme vintage et d’extrême modernité. » Bon, pour être franc, mes réflexions à chaud étaient un peu moins formulées mais, en tout cas, je me suis bien dit : « Wow. » Voici pourquoi.

Lire la suite de « Bulova Sea Hunter 1000 m : une Squale radicalisée ? »

Marathon Navigator réf. 211, dite « Gulf War »

La Première guerre du Golfe n’a pas seulement lancé le feuilleton de la recomposition du Moyen-Orient dont nous n’avons pas fini pas de suivre, de saison en saison, les tragiques épisodes. Elle a, sous un angle plus anecdotique, suscité la création, pour l’US Air Force, d’une montre intéressante : la version « Gulf War » de la Marathon Navigator réf. 211.

Lire la suite de « Marathon Navigator réf. 211, dite « Gulf War » »

Silvana Waikiki

Qui entend Waikiki songe à un parc d’attraction du nord de la France (à tort) ou bien à une plage de Hawaï mythique pour les surfeurs (à raison). Quelques rares malades auront à l’esprit une micro-gamme de montres de plongée des années 1960, dont voici un exemple.

Lire la suite de « Silvana Waikiki »

à la Une

ZRC Grands Fonds 300 m

Comment une petite manufacture de Haute-Savoie a-t-elle réussi à produire, pendant vingt-cinq ans, des montres de plongée d’une  qualité remarquable, dont la réputation a fait le tour du monde et qui ont équipé, notamment, la Marine nationale, les Pompiers de Paris et, paraît-il, l’équipe de France de ski nautique ?

Lire la suite de « ZRC Grands Fonds 300 m »

Récréation à l’oignon

Une Eterna 154 FTP, une Wittnauer Professional 7004A, l’envie de prendre le temps d’une petite récréation avec un oignon rouge au retour des courses du samedi matin… Cette séance photo n’a aucune autre ambition que profiter de ces couleurs, plus rares sur le marché horloger que sur celui des fruits et légumes, et montrer qu’elles peuvent donner des résultats vraiment cools…

 

Titus Calypsomatic 7986 : l’apogée

Avec la 7986, la Titus Calypsomatic parvient à maturité. C’est la référence qui, tout en étant l’une des moins rares, est sans doute la plus désirable. Mais attention : elle se décline elle-même en plusieurs versions…

Lire la suite de « Titus Calypsomatic 7986 : l’apogée »

Chronographe Hanhart cal. 40

Sachant qu’une distance peut se déduire d’une vitesse et d’une durée, la navigation et l’horlogerie sont associées depuis des temps lointains. L’aviation, avant l’invention du GPS, n’a fait qu’intensifier cette relation déjà intime, faisant du chronographe de pilote un instrument non seulement important mais vital. C’est dire que, dans l’armée qui était alors la plus avancée du monde, les pilotes devaient disposer de ce qui se faisait de mieux en la matière. Nous sommes dans l’Allemagne de la fin des années 1930 et voici l’un des chronographes dont furent dotés ses officiers : l’Hanhart monopoussoir, calibre 40.  Lire la suite de « Chronographe Hanhart cal. 40 »