Théorie de l’évolution…

Trois montres de pilotes, trois époques… et une forme de filiation entre chacune. Revue rapide de la Titus Fliegeruhr Aero, de l’Hanhart cal. 40 et de la Vixa Type 20.

Lire la suite de « Théorie de l’évolution… »

L’Eberhard Scafograf 300 réf. 26013 et ses deux cousines cachées, Doxa et Juvenia

Ayant eu la chance de présenter, il y a quelques mois, la saga deS Eberhard Scafograf, surtout centrée sur la « 200 », nous revenons aujourd’hui avec la Scafograf 300 réf. 26013 et deux proches cousines méconnues : la Doxa Sharkhunter et la Juvenia 21.

Lire la suite de « L’Eberhard Scafograf 300 réf. 26013 et ses deux cousines cachées, Doxa et Juvenia »

GTG subaquatique en 1970…

Anémones mécaniques sous l’objectif d’Arnaud de Rosnay dans le magazine Vogue d’avril 1970.

Incroyable photo exhumée par Pierre-Jean M., auteur de l’excellent blog Soblacktie.com (merci pour le partage)…

Publiée dans Vogue magazine en avril 1970 et réalisé par Arnaud de Rosnay, jet-setter, aventurier, photographe, frère de Joël et pionnier du surf en France, ce cliché expose, sur un massif de corail à l’île Maurice, des montres de plongée qu’on oserait à peine porter sous la pluie aujourd’hui : Movado Super Sub Sea, Neptune, Bueche Girod, Seiko, Universal Genève, Longines Ultra-Chron et Rolex Submariner.

Un maximum de rêve dans un minimum d’espace… bientôt disponible en fond d’écran ?

Les Omega Seamaster 300 et Eberhard Scafograf 300 des années 1960 partagent-elles le même boîtier ?

Souvent présentées comme cousines, l’Omega Seamaster 300 et l’Eberhard Scafograf 300 sont même prises parfois pour des jumelles hétérozygotes. La vérité est ailleurs…

Lire la suite de « Les Omega Seamaster 300 et Eberhard Scafograf 300 des années 1960 partagent-elles le même boîtier ? »

Triton Spirotechnique 2019 : le retour du batracien

Après avoir remis Triton sur une trajectoire viable avec la Subphotique, Philippe Friedmann et Jean-Sébastien Coste poursuivent leur démarche de restauration d’une marque qui, originellement dans l’escarcelle de Dodane, n’avait pas résisté à la crise des années 1970. Disponible au plus tard en septembre, c’est une nouvelle Spirotechnique, plus proche du modèle d’origine, que l’on révèle ici en avant-première.

Lire la suite de « Triton Spirotechnique 2019 : le retour du batracien »

Lip Genève : quand la manufacture française flirtait avec Breitling

Dans les années 1960, la maison Lip était le septième horloger mondial. Réputée pour la fiabilité de ses mouvements et la qualité d’assemblage des modèles, la marque française était alors aussi pionnière dans le développement de mouvements électromécaniques et se portait au poignet du Président de la République… EN 1959, Au faîte de sa gloire, Lip décide de mettre un pied en Suisse et établit une filiale à Genève, d’où sortiront quelques modèles haut-de-gamme dont cet oiseau rare : un grand chronographe Lip Genève à cadran « pingouin ».

Lire la suite de « Lip Genève : quand la manufacture française flirtait avec Breitling »

Bourse horlogère de Mer : 16e édition en ligne de mire

Les 30 et 31 mars, la Bourse de Mer attend plus de 1 500 visiteurs et 80 exposants venus de toute l’Europe dans le magnifique écrin de la Halle aux Grains à Mer. Un rendez-vous désormais rituel des collectionneurs et passionnés d’horlogerie ancienne.

Lire la suite de « Bourse horlogère de Mer : 16e édition en ligne de mire »

Les chronographes 4 ATM dans tous leurs états

Connus surtout par la version réalisée pour Jaeger, les « 4 ATM », avec leurs trois compteurs, leur grand diamètre et leur large lunette figurent parmi les plus beaux chronographes de type « pilote » qui soient. Réalisés par la maison française Dodane, ils restent pourtant entourés d’un certain mystère.

Lire la suite de « Les chronographes 4 ATM dans tous leurs états »

Titus Calypsomatic : les cadrans

De la 5913 à la 3552, pas moins de neuf références ont rythmé la carrière de cette montre de plongée entre 1962 et 1978. Chronographes.net les a toutes passées toutes en revue. Pour s’y retrouver plus facilement, les principales caractéristiques font désormais l’objet d’une typologie. Première partie : les cadrans.

Lire la suite de « Titus Calypsomatic : les cadrans »

Titus Calypsomatic : les aiguillages

Après les cadrans, suite de notre exercice de typologie avec les aiguillages. Ces derniers ont également varié au cours de la « carrière » de la Titus Calypsomatic, et ce de manière parfois un peu désordonnée. D’où l’utilité d’un inventaire aussi précis que possible.

Lire la suite de « Titus Calypsomatic : les aiguillages »