Citizen

Découvrez l’histoire de cette marque…

La société Citizen Watch Co. Ltd. est fondée en 1918 sous l’appellation originelle de Shokosha Watch Research Institute, avec une mission d’intérêt général dont l’objectif est de contribuer à la création du plus grand fabricant de montres du monde. Le premier modèle — une montre de poche — sort en 1924 avec des soutiens politiques de poids, jusqu’au prince régent du Japon de l’époque.

Citizen-first-pocket-watch-1924

Les fondations du groupe horloger sont ensuite posée en 1930, la production commençant à s’exporter progressivement, au moins dans la zone du Sud-Est asiatique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’appareil de production quitte Tokyo, par mesure de sécurité, et permet à Citizen de contribuer à l’effort de guerre en fournissant à l’armée des chronomètres, détonateurs et autres composants.

Après la guerre, le développement international du groupe s’accélère et Citizen innove en produisant la première montre japonaise affichant la date, la Citizen Calendar, la première montre japonaise résistante aux chocs, la Parashock (1956), la première montre-alarme japonaise (1958) et la première montre japonaise étanche, la Parawater (1959).

Voir aussi : Citizen 150 m, réf. 52-0110
CITIZEN
150 M réf. 52.0110, 1977.

Les années 1960 sont inaugurées par un accord commercial avec l’Américain Bulova,  prolongent cette lancée avec l’introduction d’un premier chronomètre certifié (1962) et, en 1963, l’introduction du mouvement à quartz, qui permettra à Citizen de commercialiser, en 1967, la première montre à quartz au monde. Parallèlement, le groupe se diversifie dans l’électronique et le matériel de précision. Le quartz devient progressivement prépondérant dans la production horlogère du groupe, avec de grands progrès en matière de précision (voir la Crystron Mega Quartz en 1975), d’alimentation (introduction d’accumulateurs d’énergie solaire), d’affichage (LCD) et de miniaturisation.

Dans le même temps, Citizen propose encore des modèles mécaniques plus traditionnels mais les regards sont résolument tournés vers les nouvelles technologies. En 1978, Citizen dévoile encore la Quartz Digit-Ana, dont le mouvement (cal. 8900) fournit un double affichage, analogique et numérique. Cette stratégie d’innovation et de volume est gagnante : dans les années 1980, Citizen devient le premier producteur de montres et de mouvements horlogers et poursuit l’extension de sa gamme avec des modèles pour femmes, une montre de plongée professionnelle étanche à 1300 mètres de profondeur (un record à l’époque pour une montre grand public) et aligne encore les premières mondiales : la Sport Depth Master en 1985, première montre incluant une jauge de profondeur, ou la Voice Master en 1987, première montre à reconnaissance vocale.

La dynamique se poursuit jusqu’à aujourd’hui, sur le terrain de l’enrichissement des fonctionnalités (contrôle radio) et de l’économie d’énergie (brevet Eco-Drive). La bonne santé du groupe lui permet enfin d’acquérir la manufacture Myota Co. Limited ainsi que, en 2008, Bulova Watch Company, incluant les marques Caravelle, Wittnauer et Accutron. L’ensemble constitue le premier groupe horloger mondial…

 

Références
  • WatchUSeek.com. [En] Ce post de Fatpants, datant de 2008, constitue la principale source de ce bref historique.
  • Vintagecitizenwatches.com. [En] Vous avez là LE site de référence en anglais sur la marque Citizen. Une somme d’informations remarquable.
  • Citizenwatch.com. [En] Site officiel de la marque.

Un commentaire sur « Citizen »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s