Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234

Parmi les mouvements les plus prisés, le Valjoux 23 arrive dans le peloton de tête. Il a équipé toute une génération de Chronomaster Aviator Sea Diver (CASD), de même que sa déclinaison à date, le calibre 234, sous l’appellation Chronoking.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 3. Les Valjoux 23 et 234 »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 2. Les Valjoux 92

Qu’il soit Nivada Grenchen ou Croton, le Chronomaster Aviator Sea Diver rencontre un indéniable succès dès le début des années 1960. La première version, qui s’appelle Chronograph, cède la place à un nouvelle génération dotée de plusieurs types de mouvements en remplacement du Venus 210 : Valjoux 92, Landeron 248 et Valjoux 23. Nous nous intéresserons ici au premier cité.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 2. Les Valjoux 92 »

Chronomaster Aviator Sea Diver : 1. Le Venus 210

En 1961, un splendide chronographe voit le jour au catalogue de la marque Nivada Grenchen. Multi-usages, il rencontre un rapide succès et amorce ainsi, sous le nom (provisoire) de Chronograph Aviator Sea Diver, une carrière qui durera près de dix-huit ans. C’est avec ce premier avatar, motorisé par un mouvement Venus 210, que débute notre série.

Lire la suite de « Chronomaster Aviator Sea Diver : 1. Le Venus 210 »

The Speedmaster Chronicles #1 – James H. Ragan, The Man Responsible for the « Moonwatch »

Dans cette vidéo mise en ligne par le site Monochrome-watches.com, James H. Ragan, qui n’est autre que l’homme qui, à la NASA, supervisa les tests effectués sur les chronographes candidats à l’accréditation pour les missions Apollo. Brisant quelques idées reçues, « Jim » raconte pourquoi et comment le chronographe Speedmaster fut le seul à passer l’ensemble des tests avec succès pour devenir, quelques années plus tard, la fameuse Moonwatch. Dix minutes rares et passionnantes !

Cette vidéo est la première d’une série de cinq consacrées à l’Omega Speedmaster.

  1. James H. Ragan, l’homme qui a fait du Speedmaster la « Moonwatch »
  2. Robert-Jan Broer, « Mister Speedy Tuesday »
  3. @vintagewatchzilla, collectionneur
  4. Aurel Bacs, commissaire-priseur chez Phillips Watches

Heuer Bundeswehr, réf. 1550 SG

Commandé en 1967 par l’armée de l’Air de la République fédérale allemande (Bundeswehr), le chronographe 1550 SG figure parmi les garde-temps militaires les plus spectaculaires des cinquante dernières années.

Lire la suite de « Heuer Bundeswehr, réf. 1550 SG »

Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie

J’en connais au moins un qui s’est interrogé lorsque j’ai fait l’acquisition de ce chronographe Eterna. « Qu’est-ce qui t’a pris d’acheter ce gros machin ? » Un « gros machin » bien inspiré, mû  par un noble Valjoux 726 et qui, au poignet, révèle une présence incroyable.

Lire la suite de « Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie »

« Big eyes » : quand les chronos font les gros yeux

Dans la grande famille des chronographes de poignet, certains se distinguent par un parti pris fonctionnel en vertu duquel les totalisateurs — les compteurs si vous préférez — doivent être surdimensionnés, ce afin de rendre d’autant plus lisibles les informations qu’ils contiennent. On les appelle les Big eyes. Esthétiquement, le résultat est plus que séduisant.

Lire la suite de « « Big eyes » : quand les chronos font les gros yeux »

Chronographe Hanhart cal. 40

Sachant qu’une distance peut se déduire d’une vitesse et d’une durée, la navigation et l’horlogerie sont associées depuis des temps lointains. L’aviation, avant l’invention du GPS, n’a fait qu’intensifier cette relation déjà intime, faisant du chronographe de pilote un instrument non seulement important mais vital. C’est dire que, dans l’armée qui était alors la plus avancée du monde, les pilotes devaient disposer de ce qui se faisait de mieux en la matière. Nous sommes dans l’Allemagne de la fin des années 1930 et voici l’un des chronographes dont furent dotés ses officiers : l’Hanhart monopoussoir, calibre 40.  Lire la suite de « Chronographe Hanhart cal. 40 »

Dugena : un chronographe de régate

Au programme : un boîtier étanche qui fait un peu penser aux « Sous-Marine 300 mètres », une jolie lunette mobile un peu passée et un cadran de chronographe de régate. Ça change des Yema Yachtingraf et c’est, accessoirement, beaucoup plus rare…

Lire la suite de « Dugena : un chronographe de régate »