1973 : retour sur la fin de l’épopée Lip

Sous le titre « C’est possible, on fabrique, on vend, on se paie ! », Sébastien Lapaque avait relaté, dans le numéro de septembre 2018 de la Revue des Deux Mondes, un épisode qui marque les derniers sursauts du catholicisme social et des utopies auto-gestionnaires en même temps que les premières conquêtes du capitalisme néolibéral. Mais, au-delà de sa place dans l’histoire sociale française, la fin de Lip reste aussi un événement largement oublié de l’histoire horlogère. à travers elle, c’est aussi le nouveau visage de cette industrie qui commence à se dessiner.
Lire la suite de « 1973 : retour sur la fin de l’épopée Lip »

Lip Genève : quand la manufacture française flirtait avec Breitling

Dans les années 1960, la maison Lip était le septième horloger mondial. Réputée pour la fiabilité de ses mouvements et la qualité d’assemblage des modèles, la marque française était alors aussi pionnière dans le développement de mouvements électromécaniques et se portait au poignet du Président de la République… EN 1959, Au faîte de sa gloire, Lip décide de mettre un pied en Suisse et établit une filiale à Genève, d’où sortiront quelques modèles haut-de-gamme dont cet oiseau rare : un grand chronographe Lip Genève à cadran « pingouin ».

Lire la suite de « Lip Genève : quand la manufacture française flirtait avec Breitling »