Unimatic Modello Uno, réf. U1-D

Les start-up horlogères se multiplient depuis quelques années, signe que la crise structurelle qui touche l’industrie horlogère traditionnelle — les grandes maisons suisses, pour ne pas les nommer — ne signifie pas que le secteur se trouve pour autant frappé de déclin généralisé. La créativité et l’esprit d’entreprise restent bien présents, avec des réalisations dignes d’intérêt y compris à des niveaux de gamme très abordables. Les montres Unimatic en offrent une illustration et, singulièrement, le Modello Uno présenté aujourd’hui.

Unimatic : du sang italien dans une carcasse asiatique

L’aventure Unimatic démarre sous le crayon de deux designers italiens passionnés d’horlogerie, amateurs de montres vintage et contemporaines, et désireux de créer un modèle combinant le « meilleur des deux mondes » : Simone Nunziato et Giovanni Moro. Ainsi naît la Modello Uno, en 2015, fruit d’une recherche esthétique, technique et fonctionnelle, avec également le souci de contenir le produit dans une gamme de prix raisonnable.

UNIMATIC

Vite remarquée et saluée par les amateurs, vite épuisée aussi (la série de 300 exemplaires numérotés fut vendue en un éclair), la Modello Uno a ensuite évolué, dans le détail, tout en restant fidèle à quelques caractéristiques fondamentales.

IMG - Dimensions V2

LHC : 41,5 mm (lunette) / 40 mm (boîtier). LCC : nd. LHT : nd. EC : 22 mm. EHT : nd.

Le boîtier arbore des lignes subtilement tendues, sans chichi inutile, avec différents types de finition selon les modèles (brossé-poli, brossé, PVD). Étanche à 300 mètres, il remplit cet engagement grâce à une large couronne vissée (8 mm de diamètre), un épais (2 mm) fond vissé joliment gravé et un verre saphir à double dôme.

UNIMATIC

Le fond de boîte affiche les mentions d’usage : MADE IN ITALY – UNIMATIC MODELLO UNO – PROFESSIONAL DIVER 1000 ft = 100 m – SAPPHIRE AR – AUTOMATIC MOVEMENT ainsi qu’une exclusive table de conversion des unités de distance.

La lunette unidirectionnelle à 120 crans est dotée d’un insert en aluminium gradué ou non selon les modèles : les références U1-B, U1-DW et U1-DWN disposent en effet d’un insert noir muet, nonobstant un point lumineux, comme sur les mythiques Blancpain Bund et les récentes Squale qui s’en inspirent.

L’ensemble affiche une forte personnalité, tout en étant plein d’heureuses références : les épaulements de couronne pourront faire penser aux boîtiers Monnin, la large lunette plate (unidirectionnelle à 120 crans) évoquera les Blancpain Fifty Fathoms (à l’image d’une autre jolie contemporaine : la Helson Skindiver) autant que les Squale 100 Atmos ou les Tag Heuer Spirotechnique, et la combinaison cadran-aiguilles, revisitant les codes classiques avec un souci d’épuration graphique, renverront aux Benrus Type 1« Mais de quoi s’agit-il exactement ? D’une des montres les plus sexy que j’aie jamais vu, oui tout simplement et rien de moins », proclame Pierre-Jean sur son blog Soblacktie.com.

Les deux associés revendiquent également le made in Italy, label qui recouvre donc le design mais aussi l’assemblage, les tests et l’emballage, réalisés en Lombardie à partir d’éléments fabriqués en Asie.

La Modello Uno revendique une étanchéité à 300 mètres, reposant notamment sur un fond vissé de 2 mm d’épaisseur, une large couronne (8 mm de diamètre) vissée et un verre saphir à double dôme.

Côté mécanique, Unimatic a choisi un calibre Seiko NH35A. Ce mouvement automatique (24 rubis) sans grande noblesse est doté d’un rotor bi-directionnel et d’une fonction remontage manuel. Oscillant à 21600 A/h, il est relativement précis et dispose d’une réserve de marche de 41 heures. La fonction date est intégrée à partir de la référence U1-D.

Revue de la U1-D

Photos, descriptifs, promotion… il en fallait un peu plus pour que je craque et puis, passant chez Colette un jour, j’ai pu voir l’U1-D en vrai et ainsi évaluer par moi-même les la forme générale, l’aspect des surfaces, la qualité des matériaux et des ajustements. Il en résulta une commande sur le site d’Unimatic, suivie d’une livraison un petit mois plus tard. Boîte et surboîte sans luxe particulier, en carton noir s’ouvrent sur l’engin, monté sur un épais bracelet G10 en nylon gris, aux finitions finement brossées et terminé par une boucle signée UNIMATIC. Le paquet contient également un bracelet en Isofrane.

N’ayant pas vraiment l’habitude des verres saphir antireflet, je suis brièvement troublé par l’aspect bleuté qui en résulte. Vite remis, je constate la remarquable lisibilité du cadran : les plots façon « maxi dial » et les aiguilles se détachent parfaitement du cadran noir profond, à peine troublé par la littérature concentrée sous l’axe des aiguilles, le discret guichet de date à six heures et la fine et amusante trotteuse.

La lunette, quant à elle, confirme la bonne impression visuelle par un maniement précis. Le crénelage de la bordure offre un bon grip et l’insert noir mat est du meilleur effet.

Facile à manier également, la large couronne n’est pas moins fermement gardée par les deux épaulements qui émergent du boîtier.

Quant à ce dernier, auquel le fin brossage confère un aspect satiné, il confirme la réussite de son design : tendu mais sans arrête vive, musculeux en somme, il s’illustre surtout par des proportions parfaites. Merci la large lunette, les cornes raisonnablement dimensionnées, l’entrecornes de 22 mm et l’épaisseur contenue. Bien posée sur un poignet même fin, l’U1-D fait accepter ses dimensions généreuses sans ostentation.

Bonus : le détail des différentes références

Depuis 2015, plusieurs séries (toutes numérotées et de moins en moins limitées) de la Modello Uno ont été commercialisées. Pour s’y retrouver, je me suis fendu d’un petit tableau récapitulatif…

BOÎTIER BRACELET CADRAN
U1-A : oct. 2015, 300 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-A Brossé (face) et poli (flancs).
Lunette unidirectionnelle à 120 crans, insert gradué sur 60 minutes (index et chiffres 15, 30, 45), point lumineux à 12 heures.
Acier brossé (maillons latéraux) et poli (maillons centraux), boucle déployante signée à extension de plongée. Mat à index au Luminova C3 traités « coquille d’œuf ». Inscriptions en blanc :

UNIMATIC
1000ft-300m
PROFESSIONAL DIVER
MADE IN ITALY

U1-B : oct. 2016, 200 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-B Brossé.
Lunette à insert muet, point lumineux à 12 heures.
Nylon noir, boucle ardillon signée. Mat à index Luminova C3 traités « radium patiné ».
Inscriptions façon « gilt » :

UNIMATIC
MADE IN ITALY
1000ft-300m

U1-BN : oct 2016, 40 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-BN Mêmes caractéristiques que la U1-B sauf boîtier, couronne et bracelet traités PVD noir.
U1-C : oct 2016, 50 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-C Série distribuée exclusivement à la boutique Colette (Paris). Mêmes caractéristiques que la U1-BN sauf index lumineux traités gris « stealth ».
U1-D : oct. 2017, 600 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-D Brossé.
Insert gradué sur 60 minutes (index et chiffres 10, 20, 30, 40, 50), point lumineux à 12 heures.
Nylon gris, boucle ardillon signée.
Silicone, boucle signée.
Mat à index Luminova C3 traités blanc. Date à 6 heures.
Inscriptions :

UNIMATIC
MADE IN ITALY
PROFESSIONAL DIVER
1000ft-300m

U1-DW : oct. 2017, 200 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-DW Mêmes caractéristiques que la U1-B sauf cadran blanc et Luminova blanc.
U1-DZ : oct. 2017, 400 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-DZ Mêmes caractéristiques que la U1-D sauf cadran kaki sans date et lunette graduée sur 12 heures.
Inscriptions :

UNIMATIC
MADE IN ITALY
ARMY NAVIGATION DIVER
1000ft-300m

U1-DN : oct. 2017, 300 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-DN Mêmes caractéristiques que la U1-D sauf boîtier, couronne et bracelet traités PVD noir.
U1-DWN : oct. 2017, 150 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-DWN large Mêmes caractéristiques que la U1-DW sauf boîtier, couronne et bracelet traités PVD noir.
U1-DZN : oct. 2017
UNIMATIC Modello Uno U1-DZN.png Mêmes caractéristiques que la U1-DZ sauf boîtier, couronne et bracelet traités PVD noir.
U1-DHK : oct. 2017, 30 ex.
UNIMATIC Modello Uno U1-DHK Série distribuée exclusivement à la boutique WOAW (Hongkong). Mêmes caractéristiques que la U1-D sauf cadran style « maxi dial », à gros index orange, insert muet et bracelet nylon orange.
Conclusion

L’usage dira si cette Unimatic Modello Uno U1-D tiendra ses promesses sur la durée. À court terme, la conclusion est sans réserve : bien inspiré sans tomber dans la citation ou le pastiche, son design est une incontestable réussite. Le mouvement n’a certes pas le prestige attaché aux manufactures suisses mais il fait le job. Reste maintenant à savoir ce que nous réserve cette jeune marque italienne : les séries successives prennent du volume (600 exemplaires numérotés pour la U1-D), la gamme s’élargit, et un Modello Due a même vu le jour… Jamais Due sans Tre ?

UNIMATIC

Références

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s