Silvana

Découvrez l’histoire de cette marque…

Fondée en 1898 dans le Jura suisse, la maison Silvana s’établit en 1922 à Tramerlan-Dessus, sous la conduite de Victor-Eugène Bahon, et sous le nom de Manufacture d’horlogerie Silvana SA. Succédant au fondateur, son associé et ami Henri-Arnold Lohner reprend la direction en 1927 et assure à la marque un essor important : le siège est déplacé à Bienne (où se trouve notamment la manufacture Omega), et profite des synergies à l’œuvre dans l’écosystème régional.

74c59da852a574d9941a04c0e6c62836Désormais capable de gagner en volume de production, Silvana s’internationalise et se développe, notamment dans les années 1950-1960, après, pendant la Seconde Guerre mondiale, avoir été l’un des fournisseurs de l’armée allemande. Dans cette période, Silvana propose de nombreux modèles, pour homme et pour femme. On y trouve quelques produits sympathiques, notamment dans la gamme Waikiki, distinguant les montres liées à l’univers aquatique (skindiver et chronographes 20 ATM).

À la fin des années 1960, le vent commence à tourner. À l’heure des restructurations et concentrations, Silvana intègre la Société des Garde-Temps.

Voir aussi, sur le blog, la revue d’une Silvana Waikiki.

SILVANA

 

La période « SGT »

Constituée en 1968, la Société des Garde-Temps SA réunit plusieurs maisons horlogères conscientes de la nécessité de s’unir pour faire face à la concurrence des grandes manufactures, dont la force de frappe industrielle et commerciale est sans commune mesure. La SGT rassemble ainsi, à sa création, la Compagnie des montres Sandoz SA, la Manufacture de montres Avia, Degoumois & Co. SA, la Manufacture d’horlogerie Silvana SA, Helvetia Montres SA, Eugène Vuilleumier SA, Willial Matthez SA, le Comptoir de montres Avia SA et Fleurier Watch SA. Trois mois plus tard, le groupement intègre Solvil & Titus.

Par la suite, la société Waltham, repreneur de la marque Waltham Watch Co. et basée à Chicago, s’empare de Sandoz, Degoumois et Invicta SA. Une holding est créée avec la SGT et se recentre sur les marques Titus, Invicta, Tell, Elgin, Avia, Helvetia, Waltham et Sandoz, et intègre ensuite Le Balancing SA (assemblage), Gasser-Ravussin SA (production de pierres) et Ismeca Sa (composants électroniques). Le groupe devient, au début des années 1970, le troisième groupe horloger suisse à l’exportation.

Ces restructurations permettent à Silvana de poursuivre son activité pendant la décennie 1970 mais sans parvenir à échapper au tourbillon de la crise du quartz. En 1981, la SGT est forcée de céder les droits sur ses marques et Silvana entre alors dans un long sommeil de plus de trois décennies.

Réveillée en 2012, la marque Silvana tente aujourd’hui de concilier son riche héritage avec la mise en place d’une nouvelle stratégie de développement. Installée au Locle, elle a présenté sa première collection du « renouveau » à la Foire de Bâle de 2015, avec une production plus particulièrement tournée vers les montres pour femmes.

 

Références

 

Un commentaire sur « Silvana »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s