Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie

J’en connais au moins un qui s’est interrogé lorsque j’ai fait l’acquisition de ce chronographe Eterna. « Qu’est-ce qui t’a pris d’acheter ce gros machin ? » Un « gros machin » bien inspiré, mû  par un noble Valjoux 726 et qui, au poignet, révèle une présence incroyable.

Lire la suite de « Eterna réf. 154 FTP : une synthèse réussie »

Difor Landeron 349 : un pingouin sous les Tropiques

Rendez-vous aujourd’hui avec un chronographe bourré de paradoxes pour une petite séance photo…

Lire la suite de « Difor Landeron 349 : un pingouin sous les Tropiques »